Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 12:33

Autant que le parti de la majorité n'est pas le mieux placé pour donner des leçons en matière d'immobilisme et de réponses aux préoccupations des Français tant le bilan du président sortant Nicolas Sarkozy est néant; tout semble indiquer qu'il n'en soit plus clair à gauche...

 

En effet, c'est dés le lendemain du remaniement ministériel que madame Ségolène Royal a sauté sur l'occasion pour marquer sa volonté d'une éventuelle alliance avec les exclus et en particulier avec le nouveau Centre. Elle avait déjà tenté le coup aux présidentielles avec l'UDF de François Bayrou. Aux dernières régionales qui lui avaient d'ailleurs apporté l'un des meilleurs scores socialistes en France, elle était allée plus loin en s'ouvrent jusqu'au parti communiste.

 

Mais en dehors d'une simple addition de quelques petites forces politiques, en quoi les Français pourraient se réjouir de cette possible coalition ?

 

S'élargir c'est bien, cela apporte des voix; mais il faut s'élargir avec des gens qui nous ressemblent et qui peuvent, entre eux, se comprendre et trouver un terrain d'entente. Le Parti Socialiste souhaite s'ouvrir au centre autant qu'il souhaite le faire avec les portes de l'extrême gauche, communistes, verts, et autres groupuscules de l'ultra gauche, naturellement incompatibles avec les convictions du centre droit que représente le mouvement d'Hervé Morin.

 

Ceci laisse bien augurer qu'il n'y a pas d'avenir pour la France dans ces combats puérils qui ne visent qu'à des calculs mathématiques et à combler les réservoirs. Il n'y a pas de programme cohérent et sérieux. Les Français ne sont pas dupes et comprennent bien qu'ils n'y trouveront pas les clés de leurs attentes.

Partager cet article

Repost 0
Published by JULIEN CALABRO - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires

Recherche