Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 novembre 2009 1 30 /11 /novembre /2009 16:33

J’étais cette semaine à un débat avec Éric Besson, ministre de l’immigration et de l’identité nationale pour justement parler de l’identité nationale chez les jeunes. Pour certains, l’identité nationale est vue comme un conservatisme  qui ne tiens pas compte de l’évolution du temps et de la société. Mais pour moi, le progressisme et l’amour d’une nation, de ses traditions et de ses valeurs sont tout à fait compatibles à partir du moment ou nous sommes Français de cœur ou de souche.


L’identité nationale est un débat très important et qui avant chaque élection revient et suscite de nombreuses attentions depuis les années 1980. Mais si ce débat est là, c’est peut être que justement nous sommes en train de perdre nos reperds, nos coutumes, nos traditions, et nos valeurs…


L’identité nationale est tout simplement le fait d’aimer, et de se sentir attaché à une nation. Ce débat est aujourd’hui en réalité là parce que l’état depuis bien longtemps ne s’en est jamais préoccupé… Il aura fallu attendre Nicolas Sarkozy pour que l’état commence à réagir. Mais de loin sont les bilans positifs pour l’instant. L’identité et l’amour de la France s’acquièrent par l’éducation. C’est l’état qui a le rôle de la faire promouvoir et d’apprendre aux plus jeunes les plus précieux symboles de notre pays et cela que nous soyons Français de cœur ou de souche.


Aujourd’hui l’amour de la France a été perverti ! Qui ose brandir le drapeau tricolore en dehors du sport ?  Comment pouvons-nous tolérer des dégâts et des insultes à la France lorsque des Français d’origines étrangères procèdent à des insultes anti françaises ? C’est bien qu’il y a un mal être.


Le seul moyen de redonner goût à la France est de mettre en avant notre drapeau dans tous les édifices publics, d’instaurer une nouvelle matière sérieuse dans les écoles avec une note comptant lors de chaque examens, mais encore des lois visant à sanctionner les plus hautes injures comme lorsque l’hymne national est sifflée dans un stade. La suppression de la double nationalité qui je pense n’aide pas les citoyens qui en disposent à se retrouver. Ils doivent se retrouver dans une seule nation. Enfin la mise en valeur des personnes actives et utiles à l’avancée de l’état.


Il serait tant d'agir vite plutôt que de perdre du temps avec ces débats sans fin !

Partager cet article

Repost 0
Published by JULIEN CALABRO - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires

fabien 01/12/2009 17:42


Monsieur Calabro,

Ma femme est italienne, selon vous mon fils devra impérativement choisir entre être italien ou français? Ne trouvez-vous pas réducteur justement de limiter une personne à une seule nation, même
lorsqu'ils ne l'ont pas choisi? Pourriez-vous me faire le plaisir de lire les texte (édités par le CNED, donc l'état Français) sur le "plurinlinguisme et l'identité"?
Vous apprendriez ainsi que rien n'est incompatible, surtout pas deux nationalités, bien au contraire.
J'aurai aimé savoir également ce que vous pensiez des Français vivant à l'étranger. Etant moi-même expatrié et donc influencé par une autre culture, ai-je, moi aussi, une limite à être encore
Français? (je ne sais pas, expliquez-moi donc ce que je suis).

cordialement.


Recherche