Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 15:09

Toujours hostile lorsque l’on veut toucher à nos coutumes, cultures et traditions Françaises, je ne peu me satisfaire de cette dérive imposée par Bruxelles, visant à lever l’interdiction du procédé de coupage qui remettrait en cause l’équilibre économique de la filière des vins rosés. Cette interdiction permettait d’assurer un vin authentique et traditionnel, mais également d’assurer des emplois stables, particulièrement dans les régions viticoles.

 

La France est le premier producteur de vins rosés au monde. Elle doit défendre son savoir faire et continuer à assurer sa grande qualité recherchée à travers le monde. Si ce projet était accepté, ce serait la disparition annoncée de plusieurs milliers d’emplois comme en Provence par exemple, l’une des régions qui seraient les plus touchées.

Il est important également de noter que la vente de vins rosés est en constante augmentation et est passée de 8% à 22% de la consommation totale des vins en France ces dernières années.

 

L’union européenne souhaite autoriser un coupage entre vins blancs et vins rouges, pour l’obtention d’un « faux rosé ». Nous n’en voulons pas ! Il est important que chacune et chacun se mobilisent ne serait ce que pour conserver nos cultures régionales et gastronomiques !

Partager cet article

Repost 0
Published by JULIEN CALABRO - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires

Recherche