Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2009 1 09 /03 /mars /2009 12:16

Jeudi soir, Matthieu Guillemin, secrétaire national des jeunes populaires de l’UMP est venu spécialement de Paris pour nous rencontrer et discuter avec nous. L’occasion, comme l’avait fait Benjamin Lancar notre président quelques semaines avant lui, de nous donner la nouvelle ligne de campagne à suivre. Beaucoup plus d’actions sur le terrain, sur internet, mais encore de parler autour de soi afin de rassembler un maximum de personnes, notamment pour préparer aussi les échéances futures comme celles du 7 juin prochain avec les élections Européennes, ou encore en mars 2010 avec les élections régionales, si toute fois elles ont bien lieu suite vous le savez à la nouvelle réforme de l’administration territoriale qui viserait à faire disparaître et à transformer certaines régions. Mais je voudrais revenir sur la position divergente entre certains militants face à certains sujets de sociétés qui ont fait polémiques. Notamment sur la réforme du statut des beaux parents dont le mot même en a soulevé plus d’un, se disant avoir perdu l’héritage de De Gaulle, et de la famille.

 

Etant étudiant en droit, ce sujet m’a spécialement marqué puisque c’est notre cours actuel de droit civil. Le droit de la famille et les valeurs incarnées par celui-ci sont un héritage du passé, d’une culture issu d’une morale religieuse. Ces mœurs doivent cependant évoluer avec le temps. Car l’UMP est certes un parti « Gaulliste, libéral, et conservateur » mais il est aussi un parti du XXIème siècle. Un parti qui se doit donc d’être aussi progressiste. C’est je crois dans ce sens que la politique doit tenir la route. S’agissant de la remise en cause sur les droits des couples homosexuels, il est bien évident que leur donner ce droit d’obtenir des enfants est loin d’être une innovation. Comment même encore aujourd’hui, lorsqu’on connait les difficultés des enfants notamment dans les écoles, peut on admettre qu’ils se dispensent d’un père, ou surtout d’une mère qui a l’instinct maternel que l’homme n’a pas ? Pour le bien être et l’évolution des enfants, il ne peut pas y avoir de possibilité à ces couples qu’ils en obtiennent.

 Le mariage, en revanche, lui pourrait avoir lieu dans la seule et unique raison que nul n’a le droit d’empêcher des citoyens qui s’aiment de s’unir. Mais le mariage chez le législateur était là dans le but exclusif de fonder une famille. Bien que le code civil ne précise rien sur ce point, la jurisprudence a considérée comme une évidence que cela impliquait comme une différence de sexe entre les futurs époux. Cette conception est aujourd’hui remise en cause sur le fondement de la convention Européenne des droits de l’homme et des libertés fondamentales, et plus particulièrement sur le fondement de son article 12 qui pose le droit de se marier et de fonder une famille. La cours européenne des droits de l’homme dans une décision du 11 juillet 2002, a reconnu par exemple le droit au mariage d’un transsexuel. C'est-à-dire la possibilité pour une personne d’épouser une personne de même sexe biologique.  Et une décision identique a été adoptée par la même cours le 7 janvier 2004. La France avait d’ailleurs était sanctionnée par cette cours qui depuis a donné la possibilité aux transsexuel de changer leur état civil car cela nuisait au respect de leur vie privée.


La France est un pays libre et juste. Elle doit tolérer le bien de chacune et chacun d’entre nous. Elle n’a pas le droit de dispenser des enfants d’avoir un père ou une mère, mais elle ne doit pas non plus empêcher des gens qui s’aiment de s’unir.  Je suis donc hostile à cette réforme qui donne cette première possibilité, mais au contraire, je ne verrais aucun inconvénient dans la deuxième solution.

Cette réunion s’est terminée autour d’un verre, puis d’une campagne d’affichage (voir l’article précédent). J’ai pour ma part demandé à Matthieu Guillemin ce qu’ils attendaient au bureau national pour mettre en marche l’UMP campus qui pour l’instant ici à Marseille n’a pas vraiment fait d’action malgré les nombreux événements survenus dans nos facultés.

Partager cet article

Repost 0
Published by JULIEN CALABRO - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires

Le Parisien Liberal 16/08/2010 12:34


PMU, tu m'etonnes !

http://www.youtube.com/watch?v=yrgXrKG9qPk

Franchissez le cap, retrouvez vos valeurs !

Cordialement,

le Parisien Liberal
leliberal@hotmail.fr


RomainNoble 24/03/2009 17:13

Et moi j'aimerai aussi qu'on enlève la garde des parents veufs et aussi des parents dont l'un des deux à refusé la reconnaissance !! parce que comme le dis si bien Julien un enfant ne peut pas vivre sans un père et une mère -_-" mais n'importe quoi. Pourquoi tu ne te mets pas à leur place à eux aussi ????
J'ai connu un ami qui à eux le malheur d'avoir des parents qui ne se sont jamais occupé de lui et maintenant il en paye encore le prix, et je connu aussi un proche ( que je ne citerais pas ) et qui a été élevé par ses deux mères et qui aujourd'hui vit avec sa femme et son fils de 2ans pleinement et je penses dans le bonheur : jamais il s'en est plein et en a toujours été fier. Arrêtez de vous mettre à la place des gens au lieu d'imaginer ce que vous auriez pensé, demander le directement à des personne qui l'ont vécu. Vous êtes contre pour la bonne et simple raison que vous ne l'avez jamais vécu ni même dans votre entourage et que depuis toujours la société nous a enseigné à avoir un regard méprisant envers l'homosexualité, et que dans notre héritage et notre culture nous nous sommes focaliser sur la famille traditionnelle. dans ce cas pourquoi ne pas interdire aussi aux couples avec enfants de divorcer, parce que vous ne pensez pas que les enfants ne souffrirons pas de la séparation de leur parents ? Il faut arrêter !! Il n'y a pas de situation susceptible d'augmenter ou diminuer le pourcentage d'enfant malheureux au sein d'une famille, il vaudrait mieux s'occuper d'avantage des problèmes socio-professionnels des familles en question. Il faut arrêter les préjugés : un enfant a autant de chance d'être heureux avec un père et une mère qu'avec deux pères ou deux mères ! Prenons le cas d'un parent distant, d'un parent à l'étranger à cause du travail, d'un parent décédé, d'un parent en prison, de parents divorcés ... et cette liste n'est pas exhaustive.
Laissez plutôt les gens vivres et occupez-vous plutôt de vos problèmes, et ceux plus URGENT avant de vous occupez de problèmes inexistant !

Julien Calabro 09/03/2009 23:54

L'UMP vie dans son temps ! On est au XXI ème siècle ! Tu voudrais le retour de la messe en Latin aussi ? Et pourquoi pas remettre en cause la séparation de l'église et de l'état ?

Honnêtement je pense que l'UMP prend une bonne ligne. S'agissant de l'adoption il est bien évident que je suis contre, mais pas pour des raisons homophobes ou religieuses... Mais simplement parce que je me mets à la place de ces enfants sans père ou mère. Ce n'est pas acceptable. Je me mets aussi dans la peau de ces gens qui s'aiment et je me dis que c'est même un devoir et un abus des libertés que de les empêcher de s'unir normalement. Voilà ma vision des choses. Elle est simple et juste...

En quoi à toi ça va te changer ta vie si deux personnes de même sexe s'unissent ? J'aimerai connaitre mieux ta position.

Merci beaucoup.

LE CHE 09/03/2009 23:02

L'UMP devient petit à petit un parti de bobos parisiens ... NON AU MARIAGE GAY ! NON A L'ADOPTION PAR LES GAYS !

Recherche