Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 01:20

Alors qu’Edouard Balladur a remis cette semaine le rapport de son comité après consultation de plusieurs partis politiques et autres représentativités populaires importantes, voilà que des régions sont menacées d’être démantelées pour des raisons à proprement économiques. Le monde est en crise, le pays est endetté de plus de 1000 milliards d’euros, il faut faire des économies par tous les moyens possible en engageant l’argent des contribuables uniquement dans leurs intérêts que j’appellerai de première classe. Pour ce faire le président de la république a engagé de nombreuses réformes et propositions, dont celle des administrations territoriales qui viserait à modifier les régions administratives, voir pour certaines à totalement disparaitre. Comment pouvons-nous accepter cela, même lorsqu’on se sent proche de la majorité ? Cette réforme est elle vraiment pressente, surtout à un an des élections régionales ?

 

La situation économique de la France ne doit pas bafouer son histoire et tuer ses régions les plus anciennes. Il ne peut pas y avoir de démantèlement de la région Picardie qui a vu « passer » plus d’un personnage qui a façonné l’Histoire de France ! Il ne peut pas y avoir de démantèlement de l’Auvergne traditionnelle pour ses volcans, du Limousin avec sa porcelaine de Limoge et ses célèbres tapis d’Aubusson, ou encore du Poitou-Charentes, de la Bourgogne ou de la Franche-Comté !  

En revanche, le découpage actuel de nos régions a quelques défauts. C’est le cas pour la Bretagne qui historiquement aurait du intégrer la Loire-Atlantique, mais également pour les Haute et Basse Normandie qui auraient dues être rattachées. On pourrait également accepter un regroupement de l’Alsace et la Lorraine, ou encore un regroupement de la petite couronne Parisienne regroupant les 3 départements autour de Paris qui deviendrait le chef lieu de celui-ci (département du Grand-Paris). Cette réforme doit se faire mais doit être juste et ne doit pas saccager les identités culturelles et régionales. Elle doit profiter de la situation des régions actuelles en les redessinant correctement, mais pas en les empirant en les entassants les unes aux autres et en en faisant disparaitre pour les faire passer de 22 à 15.

 

C’est en 2014 qu’est prévue l’application de cette nouvelle réforme si celle ci va jusqu'au bout du rapport Balladur. Cela signifie qu’il faudra organiser de nouvelles élections, et que par conséquent les élus régionaux que nous élirons l’an prochain ne seront en place que pour 4 ans. A un an des élections régionales, cette réforme va couter plus cher que le bénéfice escompté. C’est en 2014 qu’est prévue l’application de celle-ci. Cela signifie qu’il faudra organiser de nouvelles élections, et que par conséquent les élus régionaux que nous élirons l’an prochain ne seront en place que pour 4 ans.

Partager cet article

Repost 0
Published by JULIEN CALABRO - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires

Recherche