Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2008 4 11 /12 /décembre /2008 14:02

Nombreux sont les lycéens qui depuis le début du mois s’acharnent contre les principes déontologiques de la démocratie, remettant en cause à la foi le préambule de la constitution de 1946, la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen de 1789, ou encore la constitution d’octobre 1958. Des lycéens qui manifestent pour la plupart contre une réforme qu’ils ne connaissent pas, ou tout simplement encore, qui ne les concerne pas. Bien que la grève soit un droit, ce dernier ne s’applique pas pour des lycéens qui sont censés préparer leur avenir et leur bac. Ceci dit, cela regarde chaque personne tant qu’elle n’empêche pas son voisin de réussir.

En effet c’est la liberté de travailler et d’étudier librement qui est également remise en cause. Combien sont les lycées bloqués par quelques excités, qui, se foutant royalement de leur avenir, refusent que leurs camarades qui pensent autrement ou encore simplement qui veulent suivre leurs cours puissent le faire quelque soit les conditions.
Pire encore, la violence, toujours encore ne s’est pas absentée du rendez-vous. Combien se sont vu finir à l’hôpital parce qu’ils « essayez » (et c’est scandaleux) de bénéficier de leur droit en franchissent les portes de leur établissement. Des excités qui en plus de cela n’ont peur de rien, allant même jusqu’à s’en prendre contre les forces de l’ordre. Ces mêmes personnes aidées parfois par leurs professeurs font cela uniquement dans le but d’une provocation bête et inutile, refusant le dialogue avec le ministère de l’éducation nationale. De toute façon, ces personnes n’étant pour la plupart pas concernées par la réforme, ne s’inquiètent de rien puisqu’ils savent que l’on leur donnera leur examen.

 

Mais dans toute cette histoire, c’est la violation du bloc de constitutionnalité qui est en danger. La situation est tellement grave qu’on devrait y mettre fin sur l’heure, et par tous les dispositifs possibles en vertu du droit Français ! A noter que ce qui est d’autant plus incohérent, c’est que la plupart de ces gens sont, pour ceux qui les entrainent, issus de groupuscules d’extrême gauche. Cette dernière qui hier, fêtait le soixantième anniversaire de l’attachement de la déclaration des droits de l’homme dans le bloc de constitutionnalité.

Partager cet article

Repost 0
Published by JULIEN CALABRO - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires

rekins 04/02/2009 23:15

Salut, je suis tombé sur ton blog presque par hasard... J'ai lu quelques uns de tes articles et j'avoue que c'est intéressant. Ca me rappelle quelques conversations que j'ai eu à la fac d'éco de marseille ;) (Maintenant je suis sur aix, youpi houra lol). Tu exposes tes réflexions en décortiquant tes analyses (engagées...). Mais ca manque de "communication". C'est (à mes yeux) à sens unique... Bref, bonne continuation ;)

http://rekins13.skyrock.com

Thomas Ricard 11/01/2009 19:21

Pour ma part, je n'ai guère prêté attention à la réforme, j'ai juste trouvé les manifestants (et leur manque d'imagination en termes de slogans, les même depuis mai 68) insupportables, presque autant que vos fautes de Français. Le premier pas vers le patriotisme, c'est le respect de la langue de son pays.

Jonathan Balsamo 08/01/2009 13:13

Le blocus peut être sanctionné par la justice pour entrave à la liberté de mouvement

bj.blazkowicz 20/12/2008 12:54

"Combien se sont vu finir à l’hôpital parce qu’ils « essayez » (et c’est scandaleux) de bénéficier de leur droit en franchissent les portes de leur établissement"

Moi je me demande combien sont ceux qui ont eu leur bac en faisant des fautes aussi énormes ?

Florent 16/12/2008 19:10

Ca y est tu fais du droit tu nous recraches ton cours... avec tes blocs de constitutionnalité et tout ça...

Recherche